Book review : “Les Fidélités” by Diane Brasseur

PHO6489b1d8-7f91-11e3-a3d8-f2e1126077f4-300x450

Diane Brasseur, a french 33-years-old-screenwriter for cinema, abandon set, and writes her first novel : “Les Fidélités

In the form of interior monologue, the novelist writes feelings’ man in his fifties in significant way.  In an sentimental atmosphere that readers discover a man forced to make  tough choices : choose between to stay with his wife and keep his peaceful family life or to build a real relationship with his mistress who is 23 years younger than him. Thanks to her he forgets his age. During week he leaves with Alix, his mistress, in Paris. Weekend coming, he goes back to home, near to his wife in Marseille. The avantage to have a busy work.

For one year, lies, double-life, and sense of guilt are part of his life. His adultery tears him. He loves his wife, he loves Alix, but he hates infidelity. Be in love with two women, the famous love triangle,  the author describe an embarrassing situation in the way sobre and clever.

Shame of this situation, he isolate himself  in a room in New York, in New Year’s Eve. He thinks about the past few months for his meeting with Alix. We could hate him, but no, we have sympathy for the 54-years-old man.

“Les fidélités” is 174-pages-waits. The reader wondering. Which is he going to choose ? Is he going towards Alix and leaving his wife ? Is he leaving Alix and return normal with his wife ?

In spite of a sky beginning, the reader will appreciate psychological touch. A classic writing , it is easy to read. The reader will be absorbed in men’s mind. The reader will share his wonders and his apprehensions. Masterstroke of Diane Brasseur. Her readers are transported in a very beautiful love story. An ordinary story becoming moving by the delicacy of Diane Brasseur’s writing.

“Les Fidélités” by Diane Brasseur – Allary Éditions -174 pages -16,90 €

Traduction en français 

Diane Brasseur, 33 ans, scripte pour le cinéma, abandonne les plateaux de tournage, et signe ici son premier roman.

Avec simplicité et justesse, la jeune romancière écrit sous la forme d’un monologue intérieur d’un quinquagénaire. C’est dans une atmosphère sentimentale, que le lecteur découvre un homme contraint de faire un choix déchirant. Choisir entre sa femme, sa vie de famille paisible et Alix, sa maitresse de vingt-trois ans sa cadette avec qui, il fait taire tous signes de vieillesse. La semaine il vit avec sa maîtresse, à Paris. Le week end, il retrouve sa femme à Marseille. Les atouts d’un métier important.

Depuis un an les mensonges, la double-vie, et la culpabilité grandissante sont devenus son quotidien. Son adultère le déchire. Il aime sa femme, il aime Alix, mais déteste l’infidélité. Être amoureux de deux femmes, le célèbre triangle amoureux, situation embarrassante que décrit l’auteure de façon sobre et habile.

Honteux de la tournure que cette histoire à prise, il s’isole dans une pièce à New York, la veille des fêtes de fin d’année. Il repense aux derniers mois écoulés depuis sa rencontre avec Alix. Nous aurions pu le mépriser, mais non, nous avons de la sympathie pour cet homme de 54 ans.

“Les Fidélités” c’est 174 pages d’attente. Le lecteur se questionne. Que va-t-il choisir ? Va-t-il aller vers Alix et quitter sa femme ? Va-t-il quitter Alix et redevenir fidèle à sa femme ?

Malgré un début timide, le lecteur appréciera cette note psychologique. Une écriture classique et facile à lire, ce dernier est aisément plongé dans ses pensées, partageant ses appréhensions et ses interrogations. Coup de maître pour la jeune auteure. Son public est transporté dans une très belle histoire d’amour. Une histoire ordinaire devenant touchante par la délicatesse d’écriture de Diane Brasseur.

“Les Fidélités” by Diane Brasseur – Allary Éditions -174 pages -16,90 €