(Cliquer ici pour lire la version française)

What do you think at first when you hear about Scouts ? For this article, I have collected from many Scouts all clichés they have heard some day when they were talking about scouting with someone who wasn’t part of it.

Image credit : Clare Mulvany / Flick Creative Commons Irish Scouts

Image credit : Clare Mulvany / Flick Creative Commons
Irish Scouts

First of all : who are Scouts ?

« Scouting is the army : have a look at their uniform and their sign to salute. »
« All Scouts are catholic.  »
« Scouts are traditionalists and extremists.  »
« Scouts are all rich. »
« Scouting is a sect, it passes from father to son. »

These are the kind of ideas that many people get of Scouting. You may be surprised in knowing that none of these clichés is true. Actually, no two Scouts are the same. That’s exactly one of the Scouts’ values : diversity.  We all are from various social categories and religious denominations. Indeed, many are unaware  that there are some Protestant, Jewish, Muslim, and even atheist Scouts ! Every religion has its own Scout association. Moreover, within an association, you can find young people from varied religions. Being a believer is far from compulsory to be a Scout. And if you thought that being a Scout was something military, here is a quote from Robert Baden-Powell, the Scouting founder : « At the end of my military career, I set to work to transform what was an art of teaching men war, to an art of teaching young people how to make peace. » If it was the Scout outfit which made you think that, you should know that its aim is only to easily identify each other as Scouts. And contrary to popular belief, very few Scout groups enforce wearing shorts and a beret. Mostly content themselves with a shirt and neckerchief.

And now : what do Scouts do ?

« Scouts waste two weeks of their holidays to go to camp. It’s a boring summer camp where they just pray all the time. »
« Scouting is hard. Parents send their children there as a punishment. »
« Scouts are prehistoric men. They live in the forest, in wooden shacks. They fish and hunt to feed themselves. They make fires with stones. They never wash themselves. »
« Scouts are marginal, out of the world. They spend weeks without Facebook. »

Seriously, do you really think that scouting has not evolved since its creation in 1907 ? On the contrary, an advantage of Scouting is that it tries hard to adapt to changes in society. No, we do not hunt, we go shopping in supermarkets like everyone else. We do not sleep outside, but in buildings lent by municipalities, or in tents during the summer.

Image credit : sfays / Flick Creative Commons French Scouts

Image credit : sfays / Flick Creative Commons
French Scouts

Well then : what is scouting, really ?

I was a Scout in France for 4 years. One thing is for sure : it has really helped me to grow and mature. This is where I have learnt community life and solidarity, through very simple things such as dividing up chores or supporting each other during a long walk. Other Scouts go further in going to underserved regions for humanitarian actions. I have learnt to act without thinking too much about my personal interests, but in thinking of the others and of the consequences my actions have. I have learnt that it is so much easier to overcome the small difficulties in life when we keep smiling. I have learnt to lead a simple life, without too many material things and superficial stuff. I have spent some of the most beautiful nights of my life around a fire with a guitar, friends and toasted marshmallows. I have learnt to respect nature. I also have learnt respect for others : although I was part of the Catholic Scouts, there were non-believers in my group. I have especially liked the view these people had towards religion : they didn’t believe in God, but they shared our values such as kindness and brotherhood. It is also with the Scouts that I have lived my most beautiful adventures, from big games in nature to a night in a hammock tied to a tree several meters from the ground. If I had to remember a single thing from my experience with the Scouts, it would be : « Keep pushing back the limits of what is possible for you ». Even when you are feeling tired and night is falling, you must finish the walk to arrive on the camp. Even if it is pouring, you have to manage to prepare the meal for the group. I have experienced the strongest emotions of my life there, from laughter to tears. It is also where I have made very good friends. When you are part of such an organization which gathers hundreds of thousands of people across the world, you have the feeling of being part of a huge family. Within the groups, the oldest take care of the youngest. Finally, nothing is more moving than meeting a Scout from another country and salute him with the Scout sign : no matter the language barrier, we know that we are one, that we have essential values in common. The purpose of scouting is to teach us how to become responsible citizens, or good people. Scouting is often said to be the school of life.

 

Traduction française

Les clichés sur les scouts, et comment nous sommes vraiment

Que pensez-vous en tout premier lieu lorsqu’on vous parle de scouts ? Pour cet article, j’ai récolté auprès de nombreux scouts tous les clichés qu’ils ont un jour ou l’autre entendu lorsqu’ils parlaient du scoutisme avec quelqu’un qui n’en faisait pas partie.

Tout d’abord : qui sont les scouts ?

« Les scouts, c’est l’armée : il n’y a qu’à regarder leur uniforme ou leur signe pour se saluer. »
« Les scouts sont tous catholiques. «
« Les scouts sont des traditionalistes et des extrémistes. »
« Les scouts, ce ne sont que des riches. »
« Le scoutisme, c’est une secte, ça se transmet de père en fils. »

Voilà le genre d’idées que de nombreuses personnes se font des scouts. Vous serez peut-être étonnés de savoir qu’aucun de ces clichés n’est vrai. En réalité, il n’y a pas deux scouts qui se ressemblent. C’est justement l’une des valeurs du scoutisme : la diversité. Nous sommes issus de catégories sociales et de confessions religieuses très différentes. En effet, beaucoup ignorent qu’il existe des scouts protestants, juifs, musulmans et même laïques ! Chaque religion a sa propre association scoute. De plus, au sein d’une même association, on peut trouver des jeunes de diverses religions. Être croyant est loin d’être une obligation pour être scout. Et si vous pensiez qu’être scout, c’est comme être militaire, voici une citation de Robert Baden-Powell, le fondateur du scoutisme : « À la fin de ma carrière militaire, je me mis à l’œuvre pour transformer ce qui était un art d’apprendre aux hommes à faire la guerre, en un art d’apprendre aux jeunes à faire la paix. » Si c’est la tenue scoute qui vous faisait penser cela, sachez qu’elle a juste pour but de se reconnaître les uns les autres. Et contrairement au cliché, très peu de groupes scouts imposent le short et le béret. Pour la plupart, ils se contentent de la chemise et du foulard.

Et maintenant : que font les scouts ?

« Les scouts gâchent deux semaines de leurs vacances pour aller en camp. C’est une colonie ennuyeuse où on ne fait que prier. »
« Le scoutisme, c’est la vie dure. Les parents y mettent leurs enfants par punition, pour les dégourdir. »
« Les scouts sont des êtres primaires, des hommes préhistoriques. Ils vivent dans la forêt, dans des cabanes en bois. Ils pêchent et chassent pour se nourrir. Ils font du feu avec des cailloux. Ils ne se lavent pas. »
« Les scouts sont marginaux, coupés du monde. Ils passent des semaines sans Facebook. »

Sincèrement, pensez-vous vraiment que le scoutisme n’a pas évolué depuis sa création en 1907 ? Au contraire, l’avantage du scoutisme est qu’il s’efforce à s’adapter aux évolutions de la société. Non, nous ne chassons pas, nous faisons nos courses au supermarché comme tout le monde. Nous ne dormons pas dehors, mais dans des salles prêtées par les municipalités, ou sous tente durant l’été.

Image credit : latoilescoute / Flick Creative Commons Salut scout : Les 3 doigts levés signifient Être loyal, Aider autrui, et Observer la loi scoute.  Le pouce replié sur l'auriculaire signifie que le fort protège le faible.

Crédit : latoilescoute / Flick Creative Commons
Salut scout : Les 3 doigts levés signifient Être loyal, Aider autrui, et Observer la loi scoute.
Le pouce replié sur l’auriculaire signifie que le fort protège le faible.

Mais alors : comment ça se passe vraiment aux scouts ?

J’ai été scoute en France pendant 4 ans. Une chose est sûre : les scouts m’ont profondément aidée à grandir. J’y ai appris la vie en communauté, la solidarité, à travers des choses toutes simples comme le partage des tâches ou les “explos” (randonnées en autonomie). D’autres vont plus loin en partant dans des régions défavorisées pour des actions humanitaires. J’ai appris à agir sans trop penser à mon intérêt personnel, en pensant aussi aux autres et aux conséquences que pouvaient avoir mes actes. J’ai appris qu’il est beaucoup plus facile de surmonter les petites difficultés de la vie lorsqu’on garde le sourire. J’ai appris la vie simple, sans trop de matériel et de superficiel. Les plus belles soirées que j’ai vécues se sont passées autour d’un feu avec une guitare, quelques amis et des chamallows grillés. J’ai appris le respect de la nature. J’ai appris le respect des autres aussi : bien que faisant partie des scouts catholiques, j’avais dans mon groupe des non-croyants. J’ai particulièrement apprécié le regard que ceux-ci portaient sur la religion : ils ne croyaient pas en Dieu, mais partageaient avec nous des valeurs que sont la bonté et la fraternité. C’est aussi aux scouts que j’ai vécu mes plus belles aventures, des grands jeux dans la nature à la nuit dans un hamac à plusieurs mètres au dessus du sol. Si je retiens une chose en particulier de mon expérience scoute, la voici : « Repousse toujours tes limites ». Même quand la fatigue se fait sentir et que la nuit commence à tomber, il faut finir la randonnée pour arriver au lieu de camp. Même en pleine averse, il faut se débrouiller pour préparer le repas pour l’équipe. J’y ai vécu des émotions plus fortes que tout ce que j’ai jamais vécu, des rires aux larmes. C’est aussi là que je me suis fait de supers amis. Quand on fait partie d’un tel mouvement qui rassemble des centaines de milliers de jeunes à travers le monde, on se sent faire partie d’une immense famille. Au sein de nos équipes, les plus grands sont responsables de plus jeunes. Enfin, rien n’est plus émouvant que de croiser un Scout d’un autre pays et d’échanger avec lui le salut scout : peu importe la barrière de la langue, on sait qu’on ne fait qu’un, qu’on a des valeurs essentielles en commun. Le but du scoutisme est de nous apprendre à devenir des citoyens responsables, des « gens biens ». On dit souvent que le scoutisme, c’est l’école de la vie.