An Unusual Sport : The Unicycle Basketball

Louise Prevost

Tagged: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

(Cliquer ici pour lire la version française)

You have probably never heard about unicycle basketball, but it is a really fun sport to watch, and certainly also to play. Players have to be very good both on a unicycle and at basketball, allowing for a great and really impressive performance.

Though it was created in the 60’s, this sport really spread across the world a few years ago.
Nowadays, a lot of countries have one or several teams. Due to the small number of teams, everybody (men and women, young and older adults) plays together. There is usually a really good atmosphere within the team because it is so intergenerational.

Many tournaments are organised. The first Irish Unicycle Basketball Tournament took place in Dublin in 2010. The biggest competition of unicycle basketball takes place during the Unicon, which is the world championship of unicycle. Since 1984, it has taken place once every two years in August. The team « Puerto Rico All Stars » won very often. But the new winner since 2010 is the team « WOOM » from Lyon, France. However, we should say that this sport is particularly popular in France, if we compare with other countries.

I had the chance to ask a few questions to Alexis Avenel after watching him playing on a tournament. He belongs to the « Rennes MonoStars », a team from Rennes, France.

Image credit : Xavier Le Quesne / Flickr Creative Commons #76 is Alexis Avenel (Rennes MonoStars)
Image credit : Xavier Le Quesne / Flickr Creative Commons
#76 is Alexis Avenel (Rennes MonoStars)

LP : What is your experience of unicycle basketball ?

AA : I have played it for two years. Before that, I had ridden a unicycle for about 12 years, alone and not regularly. Nevertheless I had good basis to start playing quickly unicycle basketball : I knew forward and reverse gears, starting without help, standing still…

LP : What are the differences between basketball and unicycle basketball ?

AA : The rules in unicycle basketball are identical to the basketball ones, except a few adaptations :
– In basketball you can walk twice without dribbling. Instead of that, in unicycle basketball, you can do two half turns of the wheel without dribbling.
– In basketball you can stay 3 seconds in the key. In unicycle basketball, you have 4 seconds.
– In unicycle basketball, you necessarily have to be on your unicycle to move and touch the ball. If you fall with the ball or if you receive the ball when your feet are on the ground, it is called a « ground game » : the ball is given back to the opponent.
As for the rest, the rules are the same, points are counted in the same way, and we blow the whistle for offenses in the same way.

LP : What are the necessary competences to be part of a unicycle basketball team ?

AA : To start out in unicycle basketball, you should already have good practice being on a unicycle. Everybody can play on the condition that they really train themselves at the beginning : it takes one year with a training session every week to get to a quite good level. That doesn’t mean that before that you don’t start to play unicycle basketball, but it is a bit hard and it requires perseverance ! A self-willed player who is able to ride a unicycle can play unicycle basketball as soon as he wants to.

LP : What are the qualities we must have in order to practice this sport ?

AA : The necessary qualities are close to those of usual basketball :
– to see the game as collective (to know where your partners are placed and if it’s better to shoot, pass the ball or dribble)
– the quality of passes and the skill of shooting
– the ability to withstand the pressure of opponents during a match.
You work on all this during training sessions, and it comes with time and experience. In Rennes, we are a young team, we don’t have a lot of experience. We improve little by little, but a collective game takes the more time to be set up.
There are also additional qualities to have, depending on your post.

Image credit : Xavier Le Quesne / Flickr Creative Commons There are also girls in Unicycle Basketball teams!
Image credit : Xavier Le Quesne / Flickr Creative Commons
There are also girls in Unicycle Basketball teams!

LP : Have you ever played against the WOOM (world champion) ? What do you think of this team ?

AA : The WOOM have been unbeaten for several years. They dominate all their French and foreign opponents without difficulties. They have a higher lever than the other teams individually and collectively. Most of the players have practiced for almost 15 years… It partly explains the difference of level with younger and under construction teams such as mine.
We regularly play against the WOOM and each time we lose by a lot… but it enables us to improve ourselves. The great thing about unicycle basketball, that we can play immediately against the best ones in tournaments, because there are a very few teams (about fifteen in France). Playing against the world champions after 2 years of practice is not a chance you get in many sports !

LP : Is there something you particularly love about this sport ?

AA : Unicycle basketball (and unicycle in general) is a small world in which everybody knows each other. Competitive spirit is not central (even if during a match everybody plays at his/her best). There is a lot of conviviality and cheerfulness, no pretension and no fuss.

LP : What are the other sports we can practice with a unicycle ?

AA : At the beginning, unicycle was linked to circus. Nowadays it has relatively broken away from it (even if many people start out in circus workshops…).
A dozen of different sports exist with a relevant unicycle for each :
– athletics (100m, 400m, relay, high jump, long jump, slalom)
– cross-country
– trial
– freestyle (similar to figure skating, alone, in couple or group)
– long distance (10km, marathon, 100km)
Concerning team sports, you can practice unicycle hockey and unicycle handball.

Thanks to Alexis for his answers and advice.
I will finish this article in sharing with you a video of a game of Unicycle Basketball being played in Dublin, during the Dublin Circus Festival in April 2010 : click here to watch.

Image credit : Marcel Pigeon / Flickr Creative Commons Freestyle during the Unicon world championship
Image credit : Marcel Pigeon / Flickr Creative Commons
Freestyle during the Unicon world championship

TRADUCTION FRANCAISE

Sport insolite : le monobasket

Vous n’avez probablement jamais entendu parler du monocycle-basket, ou monobasket. Pourtant, c’est vraiment amusant à regarder, et certainement aussi à pratiquer. Cela représente une impressionnante performance, car les joueurs doivent être très bons à la fois en monocycle et en basket.

Alors qu’il a été créé dans les années 1960, ce sport s’est réellement répandu à travers le monde il y a seulement quelques années.
De nos jours, beaucoup de pays possèdent une ou plusieurs équipes. Dû au petit nombre d’équipes, tout le monde (hommes et femmes, jeunes et adultes) jouent ensemble. C’est un sport intergénérationnel, ce qui crée souvent une bonne ambiance au sein de l’équipe.

De nombreux tournois sont organisés. Le premier tournoi de monobasket en Irlande s’est tenu en 2010 à Dublin. La plus grande compétition de monobasket a lieu lors d’Unicon, le championnat du monde de monocycle. Il prend place une fois tous les deux ans au mois d’août depuis 1984. L’équipe portoricaine « Puerto Rico All Stars » a très souvent terminé vainqueur. Mais le nouveau champion depuis 2010 est l’équipe lyonnaise « WOOM ». Il faut toutefois préciser que ce sport est particulièrement répandu en France, en comparaison aux autres pays.

J’ai eu la chance de poser quelques questions à Alexis Avenel après l’avoir vu jouer lors d’un tournoi. Il fait partie de l’équipe bretonne « Rennes MonoStars ».

LP : Quelle est ton expérience en monobasket ?

AA : Cela fait deux années que je pratique le monobasket. Auparavant, je faisais du monocycle uniquement depuis environ 12 ans, seul et sans réelle assiduité, ni pratique régulière. J’avais donc malgré tout déjà les bases pour démarrer rapidement le monobasket : je contrôlais la marche avant, la marche arrière, le démarrage sans aide, le sur-place…

LP : Quelles sont les différences entre le basket et le monobasket ?

AA : Les règles du monobasket sont identiques  aux règles du basket, hormis quelques adaptations :
– Au basket on peut faire un « marcher » (plus de deux appuis sans dribble). Au monobasket, c’est remplacé par un « rouler » (plus deux demi tours de roue sans dribbler).
– Au basket on a la droit de rester 3 secondes dans la raquette. Au monobasket, ce temps passe à 4 secondes.
– Au monobasket, il faut être nécessairement sur le monocycle pour pouvoir se déplacer et toucher la balle. En cas de chute avec la balle ou de réception de la balle avec un pied au sol, cela constitue un « jeu au sol » : la balle est rendue à l’adversaire.
Pour le reste, les règles sont les mêmes, les points sont comptés de la même manière, et les fautes sont sifflées de la même manière.

LP : Quelles sont les compétences nécessaires pour faire partie d’une équipe de monobasket ?

AA : Pour débuter le monobasket, il faut déjà pratiquer le monocycle de manière assez correcte. Tout le monde peut jouer à condition de s’entraîner un minimum au début : il faut un an à raison d’un entraînement par semaine pour commencer à avoir un niveau correct. Cela ne veut pas dire qu’avant cela on ne commence pas à jouer pas au basket, mais c’est un peu plus pénible et cela demande de la persévérance ! Tous les joueurs volontaires qui savent rouler jouent aussitôt qu’ils le souhaitent.

LP : Quelles qualités faut-il avoir ?

AA : Les qualités nécessaires sont proches de celles du basket habituel :
– la vision du jeu comme étant collectif (savoir où sont placés ses partenaires et savoir s’il vaut mieux tirer, passer la balle ou dribbler)
– la qualité des passes et l’adresse au shoot
– la résistance à la pression des adversaires lors des matchs.
Tout cela se travaille à l’entraînement et vient avec le temps et l’expérience. A Rennes, nous sommes une équipe jeune, avec peu d’expérience. On s’améliore petit à petit, mais ce qui prend le plus de temps à mettre en place, c’est le jeu collectif.
Il y a aussi des qualités supplémentaires à avoir selon le poste auquel on joue.

Image : Xavier Le Quesne / Flickr Creative Commons Tournoi de monobasket à Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique, France)
Image : Xavier Le Quesne / Flickr Creative Commons
Tournoi de monobasket à Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique, France)

LP : As-tu déjà joué contre les WOOM (champions du monde) ? Que penses-tu de leur équipe ?

AA : Les WOOM sont invaincus depuis plusieurs années et dominent tous leurs adversaires français et étrangers sans trop de difficultés. Ils sont supérieurs aux autres équipes tant individuellement que collectivement. Ce sont des joueurs qui, pour la plupart, jouent depuis quasiment 15 ans… Cela explique en partie la différence de niveau avec des équipes plus jeunes et en construction comme la nôtre.
On joue régulièrement contre les WOOM et on perd à chaque fois très largement… mais cela nous fait progresser. Ce qui est sympa dans le monobasket, c’est que l’on joue aussitôt contre les meilleurs dans les tournois, car le nombre d’équipes est restreint (une quinzaine en France). Jouer contre les champions du monde après deux ans de pratique, ce n’est pas donné dans tous les sports !

LP : Qu’apprécies-tu particulièrement dans ce sport ?

AA : Le monobasket (et le monocycle en général) est un petit monde où tout le monde se connaît. L’esprit de compétition n’est pas central dans la pratique (même si pendant les matchs tout le monde joue à fond), il y a beaucoup de convivialité et de bonne humeur ! C’est sans prétention et sans prise de tête.

LP : Quels sont les autres sports qu’on peut pratiquer avec un monocycle ?

AA : Au départ issu du cirque, le monocycle en est aujourd’hui relativement détaché (même si nombreux sont ceux qui font leurs débuts dans des ateliers de cirque…). Il existe une dizaine de pratiques différentes avec des monocycles différents et adaptés à chaque discipline :
– athlétisme (100m, 400m, relais, 50m un pied, 30m en marchant sur la roue, 10m lenteur avant et arrière, saut en hauteur et en longueur, parcours de rapidité en slalom)
– tout terrain (cross country, course de côte, descente)
– trial (trial, street, flat)
– freestyle (qui ressemble au patinage artistique mais en monocycle, en individuel, couple ou groupe)
– longue distance (10km, marathon et 100 km)
Côté sports collectifs, on pratique aussi le hockey et le handball.

Image : Dawn DiCecco / Flickr Creative Commons Crosscountry
Image : Dawn DiCecco / Flickr Creative Commons
Crosscountry

Merci à Alexis pour ses réponses et conseils.
Je conclurai cet article en partageant avec vous une vidéo d’un match de monobasket lors du Dublin Circus Festival en avril 2010, que vous pouvez visionner en cliquant ici.

/ 10 Articles

Louise Prevost